Chapitre 2 – Mettre au clair ses idées3 minutes de lecture

Survivre c’est mourir. Il faut patiemment et sans relâche construire, organiser, ordonner.

Michel Tournier.

Les intrigues et histoires ne cessent de se bousculer depuis la naissance de mon idée primaire. Un torrent d’événements potentiels déferle. Comment réussir à tout organiser et ne rien perdre ?

Ma vie familiale et professionnelle est primordiale. Je dois donc réussir à recueillir toutes ces idées qui traversent mon esprit sans que cela ne pèse sur tout cet équilibre en place dans ma vie. L’organisation est très importante. Elle le sera à chaque étape de la conception de mon troisième roman avec des obligations différentes.

Cette étape ne m’impose pas trop de rigueur. Les suivantes seront bien plus contraignantes. Je profite donc du plaisir de pouvoir noter toutes les idées qui me viennent dès que j’ai quelques instants. Pas besoin de beaucoup de temps. Juste quelques minutes pour écrire bout à bout un melting-pot d’histoires possibles.

Écrire est une chance, un plaisir possible partout. Pas besoin d’un grand bureau, de matériel hors de prix… On peut concevoir des phrases et poser ses mots sur “papier” où l’on veut.

Aujourd’hui, la technologie, de plus en plus abordable, nous permet de bien mieux nous organiser, d’optimiser notre temps consacrer à la création. Si vous ne faites pas partie de la génération connectée, tout ce qui suivra pourra se réaliser sur papier. C’est en ça que l’écriture est géniale. Plein de possibilités, de méthodes, de styles… Pour tous ceux qui ne sont pas effrayés par les petits joujoux modernes, je vous donnerai mes outils, incontournables dans la conception de mes romans.

Rassurez-vous, je ne vais pas vous encombrer de dizaines d’applications ou logiciel en tout genre. Un seul outil répond à toutes mes attentes. Je parle bien de la conception et non l’écriture à proprement parler. Pour celle-ci un traitement de texte ou une feuille de papier (et oui il en existe encore) fera l’affaire.

Revenons à nos moutons. Je m’égare. Quel est donc cet outil ?

Logo simplemind

C’est une application pour téléphone, tablette et ordinateur qu’ils soient « pommés » ou non. Ce qui est génial c’est la synchronisation avec Dropbox. Vous pouvez donc retrouver vos idées sur n’importe lequel de vos appareils. Une version gratuite existe, mais ne permet pas la synchronisation. Vous pouvez l’utiliser sur un seul appareil. J’ai commencé dans un premier temps avec cette version et j’étais déjà très content. Elle m’a servie totalement pour mon second roman.

Le principe de SimpleMind est simple. On crée des bulles avec le texte de ses idées. Je note toutes mes idées avec mon téléphone dans une succession de bulles dès que j’ai quelques secondes pour ne pas les perdre. Ensuite chaque bulle peut être reliée, bougée, modifiée. C’est le principe des cartes mentales. Avec le temps j’ai réussi à pousser cette application très simple d’utilisation pour obtenir le squelette de tous mes romans. Des idées jusqu’aux personnages, en passant par l’arc narratif et la chronologie, je représente tout.

D’autres applications de cartes mentales existent. Personnellement j’ai tout de suite accroché avec Simplemind. Tout ce que je fais avec cette application pourra se faire avec celle de votre choix. Il est tout à fait envisageable de le faire sur papier.

Dans un prochain article, avant de commencer l’écriture du premier jet, je vous offrirait un exemple de trame pour vous rendre compte de la puissance de cette application.

Tu t’égare un peu. Et ton roman, il avance ? Rappelez-vous de l’intrigue ?

Retrouvez la dans cet article.

Et voilà ce que ça donne avec SimpleMind après quelques jours de notes.

Exemple simplemind

Je note tout très succinctement. Parfois je développe les idées, d’autres fois, je laisse encore mûrir. Je reviens de temps en temps sur mes idées et les enrichie dans ou sous chaque bulle progressivement.

La prochaine étape sera la conception des personnages, et ce toujours grâce à SimpleMind. Cette étape permettra de rajouter de nombreuses idées et péripéties à mon histoire. Vous verrez le schéma ci-dessus va s’enrichir énormément et prendre du volume.

J’insiste sur l’importance d’une bonne organisation dès le départ pour avancer sans accrocs à la création de mon troisième roman.

Et vous comment faites-vous ? Comment organisez-vous vos idées ?

Au plaisir d’être lu !

-Sommaire-

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je ne connaissais pas Simplemind, mais merci du conseil. Je vais l’essayer.
    Jusqu’à présent, j’utilise Evernote. Cette application est gratuite et se synchronise avec tous les appareils, mais ne permet pas de faire des mindmap, malheureusement.
    Simplemind, Ervernote ou un simple carnet et stylo, le principal est surtout de noter tout de suite les idées qui nous viennent. Combien de fois m’est-il arrivé d’avoir une illumination tellement géniale que je me dis « C’est excellent. Pas la peine de noter celle-là, je m’en souviendrai. » et le lendemain matin, elle s’est envolée pour ne jamais revenir.
    Elizabeth Gilbert compare les idées à des petites entités malicieuses qui parcourent le monde en passant de cerveaux en cerveaux. Elles ne restent jamais très longtemps dans le même crane, alors il faut savoir les attraper et les mettre en cage 🙂
    Je vais essayer la version gratuite de Simplemind. Merci Sébastien pour ce tuyau 🙂

  2. C’est une application que j’affectionne tout particulièrement car je centralise tout avant d’écrire au même endroit. Ensuite pour l’écriture, j’ai tout sous les yeux.
    Evernote, je l’utilise occasionnellement pour les choses à faire, on va dire pour l’organisation de mon temps.
    La feuille de papier et le stylo restent tout de même les premiers outils à ne pas oublier, utilisables par tous.

Laisser un commentaire

Chapitre 2 – Mettre au clair ses idées<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">3</span> minutes de lecture</span>
Fermer le menu
×
×

Panier

%d blogueurs aiment cette page :