Prologue3 minutes de lecture

Chaque rêve finit par trouver sa forme ; il y a des ondes pour toutes les soifs, de l’amour pour tous les cœurs. Et puis rien ne fait mieux passer la vie que la préoccupation incessante d’une idée, qu’un idéal, comme disent les grisettes… Folie pour folie, prenons les plus nobles. Puisque nous ne pouvons décrocher le soleil, il faut boucher toutes nos fenêtres et allumer des lustres dans notre chambre. 

Citation de Gustave Flaubert ; Lettre à Élisa Schlésinger, le 14 janvier 1857.

Au commencement,

Par un beau matin de printemps, je rêvais devant la feuille d’exercices de français, en classe de sixième. Tous les élèves devaient composer un récit de fiction.
Sans aucun mot gratter sur le papier, je m’imaginais, un jour, vivre de l’écriture ou d’un autre art. Inventer, créer des histoires pour les autres. Mon devoir du jour en pâtissait.
Finalement, je réussis à tricoter un conte à dormir debout décrochant tout juste la moyenne. Pas mirobolant ! Alors j’ai travaillé.

Avant de devenir auteur, j’ai commencé à bouquiner. Un loisir que je n’affectionnais pas pendant mon enfance. Lire a permis de me rendre compte des capacités du cerveau humain de concevoir, de transmettre. Le plaisir s’installant, le nombre de livres lus n’a cessé de grandir avec les années, tout particulièrement les romans policiers.

Une nouvelle aventure,

Les années ont défilé. J’ai la chance aujourd’hui de pouvoir vivre de mon métier, un métier que j’aime exercer. Mais comme beaucoup de personnes qui parcourront cet article, il n’est pas lié à l’écriture !

Cela n’a pas empêché mon rêve de mûrir dans un coin de mon cerveau et la sagesse acquise me permet maintenant de prendre le temps de le vivre, tout en gardant mon activité.

Tout est question d’organisation, de priorités, et de surtout de plaisir.

Une aventure commence dès à présent. Une aventure que j’aimerai partager avec chacun de vous. Lecteurs, écrivains en herbe et écrivains confirmés.
Cette aventure est celle de mon troisième roman. Un roman qui à l’heure où je rédige ces lignes n’existe pas.
Nous allons, pour ceux qui le voudront bien, le voir naître, grandir, vivre, évoluer, muer.
Nous allons accompagner ce roman de l’idée primaire jusqu’à l’autoédition.

Nous aspirons tous à être lu, moi le premier. Je ne parlerai pas de célébrité, pas de gains, car ce n’est pas mon but et ce n’est pas ce que je vous propose. Ce que j’espère c’est partager mon travail au plus grand nombre au fil de mes articles, recevoir des retours d’impression, échanger sur une méthode ou une autre, vous aider à avancer dans votre projet.

Chacun pourra se référer à mes différentes publications pour chaque étape de la conception de leur ouvrage. Certains, et cela me fera plaisir, pourraient accompagner la vie de mon roman avec celle de leur œuvre. Nous pourrions ainsi créer une belle famille, née à la lecture de ces quelques lignes.

Patience, les articles arriveront au gré de mon inspiration. Pour ne rien rater, vous avez la possibilité de vous abonner à ma newsletter. Promis, je ne vous inonderai pas de messages.

Un beau projet,

Je souhaite publier une histoire aboutie, un texte riche et soigné proche de 300 pages. Ce roman sortira en juin 2020. Eh oui !

Pourquoi aussi loin ?
– Parce que…
– Parce que je ne veux pas négliger ma vie en parallèle de l’écriture et que j’aspire à concilier l’ensemble afin d’obtenir l’équilibre parfait.
– Parce que le temps permet de tutoyer plus la qualité tant espérée. Effectivement, en étant patient, la possibilité de faire disparaître certaines incohérences accroît, beaucoup de fautes d’orthographe et de grammaire. L’autoédition souffre d’idées reçues sur la qualité des romans. Ceci à cause de certains romans, certains textes non aboutis, mal présentés et surtout non corrigés. Je ne me permettrai pas de dire que mes textes ressortent à 100 % sans coquilles, mais je passe (et mon lutin correcteur) beaucoup de temps à la relecture.
– Parce que mon second roman est en cours d’écriture et que sa correction prendra du temps. Je ne veux pas le négliger non plus pour cette aventure qui me tient à cœur.

Un cadeau ?

Pour vous faire attendre la prochaine publication, j’ai réfléchi à un beau cadeau que je pourrai vous proposer.

Je vous offre mon premier roman. Oui, vous avez bien lu !
Cliquez sur la pochette ci-dessous pour accéder à la page de téléchargement, puis choisir la version ePub, mobi ou pdf.

Pochette Insula Tresoya

Au plaisir d’être lu !

-Sommaire-

Laisser un commentaire

Prologue<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">3</span> minutes de lecture</span>
Fermer le menu
×
×

Panier

%d blogueurs aiment cette page :